Châtaigne : Abcès à la cuisse

15 jours après sans chirurgie
Soin d’un abcès avec plaie ouverte infectée : Complémentarité Zoopharmacognosie & médecine vétérinaire

Grâce au travail complémentaire de la médecine vétérinaire et de la Zoopharmacognosie Appliquée, Châtaigne, chienne Teckel croisée Braque de 3 ans a pu se rétablir avec des résultats rapides et probants d’un abcès accompagné d’une plaie ouverte très infectée.

Résumé : Cicatrisation et guérison sans chirurgie d’un abcès suivi d’une plaie ouverte et infectée en 15 jours avec photos avant après.

Le 19 novembre, la chienne présente une grosseur à l’intérieur de la cuisse droite, au niveau de l’aisne. Son humaine ayant le réflexe de demander à sa chienne ce dont elle a besoin pour aller mieux, lui offre des extraits de plantes utilisés en zoopharmacognosie appliquée.
Châtaigne sélectionne certains extraits qu’elle demande en application. Elle en prend également en inhalation.

 

Le lendemain, rendez-vous chez la vétérinaire qui diagnostique un abcès dont l’origine reste, aujourd’hui encore, inconnue. Il n’y a ni piqûre, ni plaie visible mais cet abcès est très douloureux.

La chienne est apathique et fiévreuse. Toute son énergie est déployée pour lutter contre cette infection bactérienne. La vétérinaire administre un antibiotique en piqûre et prescrit des anti-inflammatoires accompagnés d’antibiotiques.
Si l’état de la chienne ne s’améliore pas rapidement la chirurgie est envisagée…

De retour chez elle, la chienne se lèche. La plaie est infectée. L’humaine de Châtaigne attrape son kit de zoopharma et invite sa chienne à sélectionner ce dont elle a besoin. Châtaigne prend principalement des huiles essentielles (HE) aux propriétés antibactériennes ainsi qu’une HE anti-inflammatoire.

Inquiétude : Châtaigne n’a pas uriné depuis deux jours

Pendant quelques jours la prises de nombreuses HE antibactériennes et anti-inflammatoires apporte un soutien à Châtaigne pour entamer le processus de guérison.
Cependant la chienne n’a pas uriné depuis 2 jours. L’abcès est peut-être trop près de la vessie ou peut venir la comprimer.
Elle sélectionne des HE aux propriétés diurétiques et stimulantes pour le système urinaire. Dans la nuit elle urine tout son soûl, quel soulagement !

Des nouvelles encourageantes

2 jours après le premier rendez-vous vétérinaire, nouvelle visite pour contrôler l’évolution de l’état de la chienne.

Belle surprise il n’y a plus de douleur dans la jambe et plus d’abcès !

Cependant la plaie reste purulente et les tissus autour légèrement nécrosés. La chienne prend toujours des antibiotiques mais vu qu’il n’y a plus de douleur dans la jambe, la vétérinaire conseille d’arrêter les anti-inflammatoires.

Tous les jours la chienne sélectionnera des HE antibactériennes en inhalation et également des HE anti-inflammatoires cependant la prise diminue au bout de 5 jours, ce qui est bon signe !
6 jours après le début des symptômes, elle reprend du poil de la bête. Elle sort uriner de façon autonome, se lève pour aller manger et se déplacer. Les extraits aux propriétés urinaires l’ont bien aidé !

Huit jours après le début des symptômes

Au bout de 8 jours, nouveau check up véto très positif. La plaie n’est plus ouverte même si elle reste encore à vif. Il n’y a plus besoin d’opération et la cicatrisation se fait rapidement. Les tissus ne sont presque plus nécrosés et la plaie n’est quasiment plus infectée.

Plaie recouverte d’argile verte en poudre
La convalescence c’est ennuyeux !

Au bout de 2 semaines, la cicatrisation complète de la plaie prend un peu de temps car Mademoiselle se lèche et a la bougeotte. Il faut dire qu’être en convalescence ce n’est pas drôle. Les balades reprendront bientôt mais de façon très progressive pour éviter que la plaie ne se rouvre à cause de certains mouvements, car elle est située à un endroit de frottement.

Un résultat au-delà des espérances

Quinze jours après les premiers symptômes, la visite vétérinaire de contrôle est réjouissante. D’après les observations de la vétérinaire même les poils semblent repousser plus vite !

La chirurgie a pu être évitée. L’état de Châtaigne n’est plus critique et la cicatrisation suit son cours.

*Reste tranquille et soigne toi !